perspective

DESSINER EN PERSPECTIVE

Fuite de l'espace, construction par plans de profondeur

23 et 24 novembre 2019 à l’atelier 1 ter – Samedi 14h-19h et dimanche 10h – 18h30 / Tarif plein 125€ – Tarif réduit 110€ / Avec Michel Perot 

pédagogie du stage de dessin en perspective

Le professeur débutera d’abord ce stage en expliquant aux élèves les principes de la perspective d’Alberti. Le groupe découvrira à travers leurs oeuvres certains théoriciens de la perspective comme Brunelleschi, Alberti, Piero Della Francesca. 

Le professeur expliquera par des exemples très pratiques les problèmes de base qui se posent quand on veut représenter l’espace.

1 Mettre en place dans un espace en perspective

  • Placer la ligne d’horizon et les points de fuite en construisant des objets et des vues simples.
  • Apprendre à construire une modélisation régulière de l’espace grâce à un dallage régulier, une colonnade, etc. 
  • Construire une composition unie à plusieurs objets en utilisant des projections horizontales d’un objet à l’autre. (sur un même plan de profondeur, ajuster entre eux des éléments à gauche et à droite de la composition)
  • Construire une composition à plusieurs plans de profondeur en utilisant des ruptures d’échelle.

2 Composer selon la perspective

Ces principes seront ensuite appliqués à l’étude de compositions classiques d’artistes comprenant  escaliers, dallages, chaise, colonnades, façades.
 
Enfin on dessinera des objets réels formant premier plan et arrière-plan placés dans l’atelier pour appliquer concrètement les éléments théoriques assimilés précédemment. 
 
La perspective ne peut être une fin en soi, elle doit permettre de libérer ses possibilités de représentation de l’espace pour exprimer ou développer une idée.
 
  • papier blanc format raisin (à couper en deux) ou demi-raisin 180 ou 200g: 6 feuilles
  • quelques feuillles A4 de papier imprimante.
  • crayon 2b
  • gomme à dessin
  • taille crayon
  • carton à dessin ou support adapté taille demi-raisin. 
  • règle de 40 ou 50 cm.
  • compas

“Quelle douce chose que la perspective” Paolo Ucello