Paysage d'imagination à l'aquarelle, de l'abstraction à la forme, à la manière d'Alexander Cozens

Cliquez ici pour accéder à la vidéo

Nous allons profiter de ce cours pour nous replonger dans ce qui a été fait au cours de l’année, surtout dans la mise en place de paysages et de ciels. Dans un premier temps, prenez du recul sur ce qui a été fait, cela vous permettra de voir votre travail sous un nouveau jour. Prenez le temps de regarder comment ont été structurés vos aquarelles, quels sont les éléments que vous avez pris plaisir à faire, les heureux accidents.

Pour la première fois dans ce cours d’aquarelle nous allons laisser libre cours au hasard et à notre imagination, et c’est pour cette raison que je ne vais pas vous donner trop d’instructions mais plutôt vous donner des conseils que vous pouvez décider d’appliquer ou non. Ce qui est important c’est de suivre où vous méne votre intuition et votre créativité en structurant uniquement quand cela semble nécessaire.

Pour vous aider sans trop vous influencer dans l’aquarelle que vous allez réaliser, je vous donne à présent quelques points sur lesquels vous pourrez éventuellement vous appuyer pour structurer un paysage :

  1. Au cours de la réalisation de l’aquarelle pensez à mettre progressivement en place une ligne de démarcation entre la terre/mer et le ciel. Ce découpage n’est pas forcément une ligne droite, cela peut être une ligne de montagnes, la cimes des arbres d’une forêt, les toits d’une ville, la ligne d’horizon décrite par la mer ou plusieurs éléments combinés.
  2. Pensez à mettre des valeurs plus forte au premier plan même si il arrive parfois que le premier plan soit très lumineux et qu’un élément de second plan ait une valeur plus forte comme à l’orée d’une forêt (c’est un exemple entre autres). En général les valeurs vont en diminuant au fur et à mesure qu’on s’approche de l’horizon.
  3. Ls motifs en premier plan sont beaucoup plus visibles, contrastés et écrits que des motifs situés plus au fond de notre paysage. En s’éloignant du premier plan les contrastes seront graduellement plus légers, les détails seront de moins en moins visibles jusqu’à disparition. Attention, des nuages peuvent-être en premier plan s’ils sont proches de nous et donc être plus contrastés que l’horizon.
  4. Un paysage est souvent formé de plans, n’hésitez pas à les découper si l’occasion se présente.
  5. N’oubliez pas qu’on peut définir un élément pas sa forme mais également par sa contre-forme. Si l’occasion se présente n’hésitez pas.
Pour amener l’exercice plus loin, on peut utiliser la combinaison bleu outremer/terre de sienne brûlée dans les même conditions. Dans ce cas il sera utile de refroidir les couleurs pour les éléments éloignés (plutôt vers le bleu) et réchauffer à mesure qu’on se rapproche du premier plan (plutôt vers la terre) .
Je vous met ci-dessous quelques encres et aquarelles assez “libres” de paysages, prenez le temps de les observer, cela pourrait vous donner des idées à appliquer sur votre paysage.
 
Le collectif développe actuellement un projet de formation en ligne

Vous habitez trop loin ou vos horaires vous empêchent de  suivre des cours avec le collectif ? Vous souhaitez apprendre à votre rythme et bénéficier de notre pédagogie ?

laissez nous vos coordonnées, on vous tient au courant rapidement !

Envie d'
apprendre
depuis chez vous ?

Le collectif développe actuellement une formation en ligne !

Tenez vous informés !